Réforme du Syndicalisme

En préambule, il convient de rappeler un chiffre qui illustre parfaitement la tendance baissière du syndicalisme : on estime à 7 % le nombre de syndiqués en France alors que ce taux était de 50 % en 1949… Cette chute est paradoxale dans la mesure où, au nom de la compétitivité & de la croissance économique, les injustices dans le monde du travail n’ont jamais été aussi importantes.

Pour expliquer cet effondrement, il est naturellement logique de procéder à un rapprochement avec la quasi-disparition du communisme (idéologie qui a littéralement portée le mouvement syndical), avec l’effondrement du secteur industriel (secteur historiquement très syndicalisé) ou encore avec le développement d’un individualisme forcené peu propice à des démarches collégiales, base de l’effet de levier syndical.

Pour nous aider à réformer le syndicalisme ou nous rejoindre pour rendre sa grandeur à la France

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.