La fiscalité des entreprises en France

La fiscalité des entreprises en France

La fiscalité des entreprises en France connait une stagnation qui désavantage nos entreprises puisque nous sommes l’un des rares pays d’Europe à ne pas l’avoir diminué sur les grandes entreprises depuis les années 2000. Ainsi, entre 2007 et 2008, la plupart des grandes puissances économiques européennes diminuent drastiquement leurs impôts sur les sociétés : en Allemagne il passe de plus de 37% à 29.9%, l’Italie le baisse à environ 31%, l’Espagne passera de 35% à 30%. La concurrence fiscale à la baisse a poussé la France à envisager une réduction progressive de son IS, pour baisser son taux à 28% progressivement pour toutes les entreprises d’ici 2020, pour atteindre ensuite un plancher de 25% en 2022. 

Retrouvez l’analyse de Geoffroy de Neuville, Expert du Millénaire 

Fiscalité-des-entreprises-Françaises-1

Télécharger la note: « Fiscalité des entreprises en France » 

Les explications de Geoffroy de Neuville

Vous avez aimé ? Suivez les actualités du Millénaire en remplissant le formulaire ci-dessous :

Cet article a 2 commentaires

  1. David

    Il faut surtout baisser impérativement les dépenses publiques et les taxes, nous ne sommes pas dans un pays libéral, mais bien un pays socialiste !

  2. Albert

    Les taxes sur les entreprises, c’est simple —> trop élevée

Laisser un commentaire