Immigration : Reprendre le contrôle

50 Mesures pour retrouver notre souveraineté migratoire

Alors que les crises se succèdent dans le monde occidental, le besoin de protection est plus fort que jamais. Ce besoin de protection se distingue en plusieurs sujets majeurs : d’une part contre la mondialisation et sa dérégulation notamment des flux de personnes, et d’autre part contre la délinquance et l’ensauvagement de la société. Or l’immigration possède un impact important sur ces deux sujets. Les Français relient d’ailleurs l’immigration a un grand nombre des problématiques que la France rencontre actuellement, qu’elles soient économiques, politiques, identitaires ou sécuritaire. Une réforme profonde de l’immigration est rendue nécessaire par le gouffre entre l’opinion des Français sur le sujet et la priorité politique qui est celle des décideurs. Un sondage Ipsos Sopra-Steria mené en 2019, 63% des Français estimaient qu’il y a trop d’immigrés en France, et 66% que ces derniers ne font pas d’efforts pour s’intégrer. Pour répondre à ces différents sujets, le processus majeur est celui de la reprise en main de notre politique migratoire. En effet, le cadre actuel ne permet pas de mettre parfaitement en œuvre la volonté politique.

Sur la dimension économique, si la crise de 2008, puis celle du coronavirus ont été des catalyseurs, la situation de la France est défavorable depuis l’entrée dans la mondialisation. Dans ce contexte il est légitime que les français s’interrogent sur la capacité de notre pays à accueillir plus d’immigrés. La question se pose en particulier sur les profils que nous accueillons en France, et la problématique qui est celle d’une population quittant la France, bien plus qualifiée que celle qui la rejoint.

Sur la dimension politique, l’immigration participe de la crise démocratique que traverse notre pays. Cette dernière est alimentée par le sentiment partagé par beaucoup de français de l’incapacité des politiques à avoir une influence sur le réel, en particulier sur la situation de la France dans le monde et son déclin apparent. Il est difficile d’aller à l’encontre de ce sentiment sur le plan de l’immigration, où les différentes politiques menées par des gouvernements de gauche comme de droite ne semblent pas avoir infléchis réellement les données liées à l’immigration. Concrètement lorsqu’une obligation de quitter le territoire est exécutée sur dix, la France ne se donne pas les moyens d’appliquer une politique migratoire concrète.

L’immigration fait aussi peser une menace sur l’identité de la France et sur notre mode de vie.

La branche radicale de l’Islam, et sa composante intermédiaire qu’est l’Islam politique, menace véritablement le mode de vie français et ses principes fondamentaux notamment portant sur la laïcité, l’égalité entre les femmes et les hommes et devant la loi. Alors qu’une partie de la population se radicalise sur la question, il ne faut pas ignorer ces signaux en les catégorisant à l’extrême droite, mais bien rassurer les Français, en mettant tout en œuvre pour lutter contre l’Islam radical, en ne fermant pas les yeux sur son lien avec l’immigration, et en réaffirmant que nous ne céderons rien sur nos principes.

Enfin sur la question sécuritaire, l’immigration alimente largement le renouvellement des populations dans les zones sensibles en France ne permettant pas un vieillissement des populations qui ferait baisser la délinquance. La capacité d’intégration de la France ne se mesure pas seulement par des indicateurs macroéconomiques, elle dépend aussi de sa capacité à répartir sur ces migrants sur le territoire sans créer des zones dites de non droit. Il appartient à la France de reprendre le contrôle de l’ensemble de son territoire et d’assurer à tous la sécurité offerte par l’État.

Ce document a pour objectif de proposer un arsenal cohérent pour reprendre la maitrise de notre destin en matière de contrôle de notre immigration et la mettre au service de la France. Si la tradition d’accueil en France est ancienne, elle doit se faire en fonction des capacités de notre pays à intégrer efficacement. Or aujourd’hui la France a perdu le contrôle de sa politique migratoire et la possibilité de décider qui elle veut intégrer et dans quel but. Nous entendons redonner au politique les moyens d’une politique pleinement adossée au mandat dont il hérite des citoyens.

Sous la direction de William THAY
Rapporteur et coordinateur : Pierre FONTAINE

Contributeurs :
Marie-Raphelle BILLOT, Analyste au Millénaire
Théophile BRAUD, Analyste au Millénaire
Amaury DUHESME, Analyste au Millénaire
Isaure FOISSEY, Analyste au Millénaire
Lionel MODRZYK, Analyste au Millénaire
Geoffroy de NEUVILLE, Expert au Millénaire
Maxime VERGNAULT, Analyste au Millénaire

Pour nous aider à reprendre le contrôle de la politique migratoire ou nous rejoindre pour rendre sa grandeur à la France

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.